L’orchestre

Orchestre Nantes Philharmonie

Un fort ancrage a Nantes

Nantes Philharmonie, habituée de la Folle Journée, a été le premier orchestre d’harmonie invité au prestigieux Festival de La Roque d’Anthéron en 2009. Afin de combler un public diversifié, l’orchestre présente chaque année une saison aux thèmes et styles variés, grâce à un vaste répertoire, tout en gardant le souci toujours renouvelé de diffuser la musique originale pour orchestre d’harmonie, mettant en valeur des œuvres de nouvelles générations de compositeurs.

Un répertoire éclectique

Mais Nantes Philharmonie n’en néglige pas pour autant le grand répertoire, en interprétant,grâce à des transcriptions parfaitement adaptées et enrichissantes, les chefs-d’œuvre de la musique classique : pièces d’orgue de Bach, Danses Hongroises de Brahms, Tableaux d’une exposition de Moussorgski, symphonie n°1 Titan de Mahler

Le jazz symphonique trouve aussi naturellement sa place, comme en témoignent les concerts Gershwin donnés avec le réputé pianiste japonais Makoto Ozone à Nantes et à La Roque d’Anthéron. N’hésitant pas à produire au cours de chaque saison un concert-spectacle qui intègre comédiens et chanteurs, l’orchestre se mue alors en interprète de musique légère, de comédies musicales, d’arrangements des plus célèbres musiques de films ou de dessins animés et de grands airs d’opéra.

Enfin, Nantes Philharmonie donne parfois carte blanche à des musiciens régionaux particulièrement créatifs qui conçoivent entièrement le programme d’un concert, comme Gerardo Jerez Le Cam en 2011 et Didier Squiban en 2013.

photo d'une partition
photo des cuivres

Un heureux mélange de générations

Tourné vers l’Europe, l’orchestre invite régulièrement des compositeurs contemporains, parmi lesquels Jan van der Roost, Johan de Meij et Franco Cesarini, venu en 2011 créer avec Nantes Philharmonie sa partition des Danses Bulgares n°2.

Des solistes renommés viennent aussi accompagner l’orchestre, comme Fabrice Millischer, Révélation des Victoires de la Musique 2011, et tout récemment Pascal Clarhaut, trompette solo à l’Opéra de Paris.

Nantes Philharmonie, orchestre où se mélangent harmonieusement les générations de musiciens professionnels et non-professionnels de haut niveau, a été régulièrement récompensé dans des concours nationaux et internationaux, gardant toujours comme maîtres-mots la qualité et la passion.